Une belle mélodie, c’est avant tout …

melodi

Salut les musiciens !

🙂

Hier soir, dans mon sommeil, je me suis posé une question existentielle de la plus haute importance, a savoir :

 » Au fond c’est quoi, une belle mélodie ? « 

Qu’est ce qui détermine le fait qu’une mélodie soit belle, éfficace, se retienne facilement, etc. J’ai déjà eu plusieurs fois l’occasion d’en discuter avec des artistes de différent univers musicaux, car c’est une question que j’adore poser.

Pour certains, le plus important est que cette mélodie reflète l’émotion de celui qui l’a composé a un instant T. Pour d’autre, une belle mélodie doit pouvoir se retenir facilement. Bref, chacun a son avis sur la question et je pense qu’au fond, tout le monde a raison. Chacun apporte son fragment de vérité, en somme.

J’aimerais vous proposer mon extrait de vérité également. Pour moi, une belle mélodie, c’est une mélodie qui suscite une émotion chez celui qui l’écoute. Car je suis profondément convaincu que l’une des fonctions première de toute forme d’art, c’est d’émouvoir l’auditeur ou le spectateur.

C’est une définition un peu spécial, j’en convient. Mais elle permet d’englober aussi bien les mélodies minimalistes de la musique electro, que celle plus complexe de la musique classique.

Une belle mélodie ne laisse pas indifférent. Elle fait naître en nous une émotion forte, des souvenirs, etc. elle nous transcende et nous bouleverse.

La question c’est, est ce qu’il est possible, a force de travail, de « pondre » une belle mélodie, ou est-ce que c’est le hasard qui décide du succès que rencontrera cette dernière auprès du publique?

La encore, je pense que les deux affirmations sont vrai. Il est parfaitement possible qu’une mélodie rencontre un énorme succès, complètement par hasard. Tout comme il est possible de la construire intentionnellement (quoi que…).

Vous savez, j’essaye de peser chacun des mots que j’utilise car quand on parle musique, comme dans beaucoup d’autres domaines, les écoles de pensées sont nombreuses, et les passions se déchaînent parfois très (trop) vite.

Je pars donc du principe qu’il est parfaitement possible de construire intentionnellement une mélodie qui rencontrera un franc succès auprès du publique qui l’entendra.

Et je suis convaincu que le succès d’une mélodie dépend encore une fois de sa capacité a émouvoir le plus grand nombre.

un concert de folie

Il y’a bien évidemment différents facteurs qui viendront influencer l’efficacité ou nom d’une mélodie… comme par exemple l’instrument utilisé. Il est certe plus facile d’émouvoir les gens avec un piano, qu’avec une cornemuse. 

Vous vous demandez probablement pourquoi est-ce que je vous raconte tout ça ?

Parce que je pense que construire une mélodie capable d’émouvoir celui qui l’écoute, est un travail particulier qui n’a pas grand chose avoir avec le fait de cliquer aléatoirement des notes avec sa souris d’ordinateur, jusqu’à obtenir quelques choses d’agréable a l’oreille.

Je vais bientôt consacrer plusieurs articles sur comment il est possible de colorer émotionnellement ses mélodies. Je ne suis pas expert en la matière, je partagerais donc avec vous mes découvertes !

Si vous avez des suggestions, des trucs, des astuces, n’hésitez pas. Les commentaires sont la pour ça.

Bonne continuation a tous!

🙂

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Une belle mélodie, c’est avant tout …"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
Bruno
Invité

Très bon point de vue, Dario! Je suis sur que tes autres articles seront fantastiques!