Quand est-ce que mon instru est terminée?

Bienvenue a toi !
Si tu es nouveau ici, tu voudras sans doute lire mon livre qui t'expliquera comment composer aujourd'hui ton premier morceau ! Cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement ! :)

Il vous arrive parfois de passer plusieurs heures sur une prod ? De vous demandez si elle est terminée, ou si il faut encore ajouter quelques choses ? C’est une question qu’a peut prêt tout beatmaker à du se poser.

  • Dois-je rajouter une variante ?
  • Dois-je ajouter une intro, une outro ?
  • Des sounds fx peut-être ?

Et si la vrai question n’était pas la ?

En réalité, il existe tellement de type de productions différentes (boom-bap pour freestyle, ou construit et structuré pour un morceau, trap, cloud-trap, lo-fi, etc.) qu’il n’est pas simple d’apporter une réponse qui correspondent a toutes.

Tant qu’on parle de musique urbaine cependant, je pense que la réponse a cette question n’est pas nécessairement liée au nombre de variantes, à la présence d’une intro ou d’une outro etc. C’est plutôt une affaire de qualité du mélange.

La qualité du mélange ?! Kesako

Il existe quantité de grand classique du Rap français ou américain, qui ont été kické sur des productions ne comportant tout simplement aucune variation ou presque.

Je citerai par exemple un des plus connus, « demain c’est loin » du groupe Iam. Si vous tendez l’oreille vous vous apercevrez que la prod n’est en fait constituée que d’une boucle de quelques mesures, qui tourne sur pas moins de 9 minutes.

Ce morceau est loin d’être une exception, je pense notamment au « Retour du shit squad« , morceau très longs lui aussi, et tout aussi minimaliste au niveau de sa structure. Et la liste est longue…

Le secret derrière ces morceaux ?

Une boucle hyper éfficace, servie par un rythme qui sait la mettre en valeur.

Et quand je parle de boucle, je ne parle pas nécessairement de sampling, elle peut tout aussi bien être composée. L’important, c’est qu’elle soit suffisamment intéressante pour captiver l’auditeur, sans pour autant avoir un caractère trop fort qui la rendrait vite lassante.

Pour moi, cette balance entre caractère et douceur de la boucle, le cœur de notre production, est un des points les plus important a soigner. Bien avant de penser variation ou structure.

Et ça n’est pas une mince affaire.

Même si grâce au sampling, on pourrait s’imaginer que construire une boucle efficace soit à la portée du premier venu, en réalité la sélection de sample qui soit hautement efficace n’est possible qu’avec une solide expérience ou un bon coup de chance du débutant. Si on parle de composition, le problème se complique encore un peu.

Pour en revenir à la question qui titre cet article, selon moi, une prod est terminé lorsqu’elle est suffisamment efficace que pour être écoutée plusieurs dizaines de fois sans lasser l’auditeur. La boucle doit donc être au cœur de votre attention, et ceci bien avant de penser variante ou structure.

Si votre boucle de base n’est pas intéressante, lui ajouter des variations et une structure complexe n’y changera pas grand chose. Dans le cas contraire, si vous avez une boucle hyper éfficace sans aucune variation, cela pourra malgré tout donner un bon morceau.

La ou ça se complique…

Comment savoir ce que vaut la boucle de notre morceau? Y’a t’il vraiment une méthode ? Laissez vieillir la prod de coté durant quelques jours, le temps de l’oublier, puis revenez y pour la réécouter avec les oreilles froides. N’oubliez pas toutefois que votre boucle peut se voir ajouter ou retirer toute une dimension en fonction de celui qui posera sa voix dessus. (Une raison de plus pour ne pas la refiler a n’importe qui n’importe comment)

Avec l’expérience, après avoir écouter des productions pendant plusieurs années, il devient plus facile de déterminer le potentiel qu’elle possède. Quand on débute, on se laisse principalement impressionner par les choses un peu caricaturale, facile d’accès, et c’est avec le temps que notre jugement s’affine pour apprécier les saveurs un peu plus pointue. Je vous encourage donc a faire ce que trop peux de beatmakers font de nos jours: Prenez le temps d’aller écouter les classiques de la musique que vous pratiquez. Juste histoire de se forger l’oreille!

Encore un exemple de boucle que je trouve particulièrement éfficace.

Contrairement a ce que l’on pourrait penser, terminer une instru ne prends pas nécessairement un temps fou. Il m’est arrivé plusieurs fois de finaliser rapidement des boucles efficaces sur un coup d’inspiration fulgurante… Je dirais même qu’en général lorsque qu’on passe énormément de temps sur une prod, ça n’est pas bon signe, c’est peut-être qu’on essaye de forcer les choses.

Poster un Commentaire

avatar