Une contrainte de temps pour avancer concretement

horloge

Si vous êtes dans la MAO depuis un moment, vous avez certainement au fin fond de votre ordinateur des projets non terminés qui n’attendent que votre bonne volonté pour se concrétiser. Je ne vous jette pas la pierre, nous en avons tous! Parfois quelques-un, mais parfois plusieurs centaines! Et oui…

Alors comment faire pour sortir de cette spirale infernale de projets jamais terminé ? A travers cet article, je vais essayer de vous donner quelques pistes qui je l’espère vous aideront.

  • S’interdire de commencer un nouveau morceau avant d’avoir fini celui en cours
    Je sais ! Ca parait plus facile a dire qu’a faire. Tout l’exercice va consister a intégrer vos nouvelles idées dans la composition en cours, et non plus de faire de chaque idée le point de départ d’un nouveau morceau. Certes, cela nécessitera des arrangements, des rectifications, mais c’est faisable. Cela donnera peut être même lieux a des nouveaux mélanges inédits.
    .
  • S’imposer une limite de temps
    L’idée n’est pas de bâcler le travail, mais de mettre une petite pression a votre esprit. Une pression qui au fil du temps se révélera positive. Au début cette pression pourra peut être vous frustrer, car vous aurez le sentiment de ne pas avoir eu assez de temps pour terminer votre morceau, et qu’énormément de chose auraient pu être améliorée. Très bien! Dans ce cas, octroyez vous juste un petit plus de temps par morceau. Mais ne basculez plus dans la « durée de création illimitée ». Si il n’y a pas de ligne d’arrivée, on peut courir a l’infini!
    .
  • Faire appel a un confrère quand les idées manquent
    Si vous ne voyez plus comment faire évoluer l’une de vos compositions, pourquoi ne pas faire appel a un de vos confrères compositeurs pour terminer le morceau a sa manière ? C’est peut être une belle occasion de redonner de la fraîcheur au projet.

Un autre problème qui se pose parfois, c’est celui de déterminer quand est ce qu’une prod est terminée. En effet, vous le savez certainement déjà, mais potentiellement, un morceau n’est jamais fini.

Il est toujours possible d’y apporter des modifications et des améliorations, mais c’est un piège vicieux. A force de modifier le morceau, on finit par le dénaturer, le vider de ce qui faisait sa force…

La encore, la contrainte de temps pourra vous éviter de tomber dans ce genre de travers. Souvenez vous du dicton. « Le mieu, c’est l’ennemi du bien ». Il résume parfaitement ce cas de figure.

Le piège du beatmaker

Vous l’aurez compris, il est important d’adopter une approche plus stratégique de la gestion de vos projets. Inutile de passer 1 h sur un détail, si au final cela vous lasse au point de ne jamais terminer le morceau entièrement. Il est important d’accorder un laps de temps approximatif a la construction des différentes parties du morceau.

Tachez de créer la structure Intro-Couplet-Refrain-Outro dés que possible, car elle vous permettra d’y voir plus clair dans ce qu’il vous reste a faire, contrairement aux pattern.

Avoir 4000 instrumentales a moitié terminé dans votre ordinateur ne vous profitera en rien. Il vaut mieux se concentrer sur quelques projets et les mener a bien.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Une contrainte de temps pour avancer concretement"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
Bruno
Invité

Très bonnes astuces, Dario!

Si tu savais le nombre de fois que je me suis perdu à vouloir travailler trop de morceaux en même temps!