Pourquoi la pire de mes compositions a fait un million de vue sur YouTube?

une casserole fait un million de vue

Avant tout
Le but de cet article n’est pas de me faire mousser, loin de la. Au contraire. J’ai gardé cette histoire pratiquement secrète pendant des années. (seul quelques amis proches savaient) L’heure est venue d’essayer… de comprendre.
😉

#ComingOut

soleil

Je m’en souviens comme si c’était hier. C’était une journée ensoleillée et je venais de rentrer du boulot. J’étais fatigué, épuisé. Une idée de mélodie m’était passée par la tête durant la journée, et avant d’aller me coucher, j’ai décidé d’allumer mon synthé et de l’encoder, pour ne pas l’oublier a jamais comme trop souvent.

Finalement, moins d’une heure plus tard, j’avais composé l’ensemble de l’instrumentale. Elle était simple, voir minimaliste. Je l’ai laissée dormir dans mon pc durant un long moment… Je l’ai oubliée.

telephone

Quelques mois plus tard, un ami me téléphone pour me demander un petit service…

En fait, il tenait un studio d’enregistrement, et avait besoin d’une petite instru pour une jeune chanteuse débutante qui voulait enregistrer un titre. Je lui transmet donc cette petite composition qui ne me servait a rien. Peux importe le résultat, c’était toujours mieux que de la laisser dormir dans un répertoire d’ordinateur.

Cette petite instrumentale produite en moins d’une heure, et utilisée par une jeune chanteuse qui avait encore a l’époque des problèmes de justesses dans la voix, a été écoutée plus d’un million deux cents milles fois sur YouTube a l’heure ou j’écris ces lignes…

Cliquez ici découvrir ce titre

ne-moublie-pas

Ok Dario, mais pourquoi tu nous parles de ça ?

Parce qu’il fallait que je vous fasse écouter ce morceau, que je vous explique son histoire et que je vous prouve son succès, pour parler de ce qui va suivre.

Musique mathématique technicienne
VS
Musique simple qui vient du 
cœur

Je dois reconnaître que quand je compose, la plupart du temps, c’est une question de mathématique. De calcul rationnel, d’accord, d’harmonie et de logique. C’est assez rare que je sois submergé par une émotion forte que je décide de concrétiser en musique. Et pourtant ! C’est un tord car les rares fois ou cela m’est arrivé coïncident presque parfaitement avec les œuvres que mon publique a le plus apprécié.

Lorsque l’on fait primer l’émotion sur toutes formes de calculs, la musique que l’on crée touche le publique plus facilement. Et cela même si elle est basique, voir catastrophique sur le plan technique, comme dans l’extrait que je vous ai proposé plus haut.

La technicité, la complexité, ça n’est pas spécialement ce qui transcendera votre audience. Je pense qu’on a parfois tendance a oublier la façon dont la majorité des gens consomment de la musique. Bien souvent, la musique sert a se relaxer, s’amuser, déprimer, bref a caresser nos émotions dans le sens du poil!

Dans cette optique, vos émotions seront meilleur chef d’orchestre que votre raison. C’est du moins ce que je peux déduire de mon petit parcours, rétrospectivement.

Laissez vos émotions guider vos compositions!

emotion

Petite précision
L’idée de cet article n’est pas de vous encourager a faire n’importe quoi pour plaire a un large publique. Simplement d’analyser les raisons étrange d’un petit succès. Si la technicité musicale c’est votre truc, faites vous plaisir! Simplement je trouvais important de rappeler aussi l’importance des sentiments que l’on transmettre dans une création.

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
1 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
BrunoJulien Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Julien
Invité
Julien

Oui, bien vu Dario!
J’avais ce problème aussi, de vouloir trop bien faire, trop théoriser. (Car quelque part, c’est rassurant, la certitude mathématique…)
Puis j’ai montré 2, 3 trucs à un pote qui apprenais à jouer de la gratte. Et 2 semaines après, il avait composé et écrit des textes… C’était bancal, simpliste et tout foireux, mais y avait l’énergie qu’il voulait faire passer et au final c’était puissant.
Une belle leçon pour moi et ma théorie… 🙂

Bruno
Invité
Bruno

Merci pour cet article Dario!

Ça m’a fait penser à l’équilibre entre la théorie et l’improvisation! Mais quand ça vient des trippes, ça paraît! Au final, la mélodie la plus simple reste la plus efficace!