C'est ta première visite ?
Je t'offre un atelier GRATUIT pour apprendre
à composer ta première instru, ainsi que le
logiciel que j'utilise pour produire de la musique.



Comment créer une mélodie : Guide complet pour les producteurs débutants

comment créer une mélodie
5/5 - (4 votes)

En tant que producteur de musique, vous devez absolument savoir comment créer une mélodie. 

Une mélodie bien élaborée définira non seulement l’émotion, le ressenti et l’ambiance de votre morceau, mais elle sera également la principale chose dont les auditeurs se souviendront de votre chanson. Dans cette article, vous découvrirez tous les éléments qui font une grande mélodie, ainsi qu’un guide étape par étape pour vous aider à créer de meilleures mélodies immédiatement.

Vous découvrirez également des outils pour vous aider à accélérer l’écriture de vos mélodies et un cours en ligne hautement recommandé qui propulsera votre capacité à produire rapidement des mélodies accrocheuses.

L’écriture de mélodie : En quoi ça consiste ?

Comment créer une mélodie…

Le processus de base de l’écriture de mélodie consiste à créer une séquence musicale de notes, souvent appelée ligne, qui soit intéressante et plaisante pour l’auditeur. Cela se fait en utilisant la hauteur (notes) et le rythme (temps).

En ce qui concerne la hauteur… Les mélodies sont le plus souvent construites en utilisant des gammes ou des modes. En musique occidentale, la gamme la plus courante est la gamme majeure qui comprend 7 notes (hauteurs) numérotées de 1 à 7. Ces notes dans la gamme sont appelées degrés de la gamme avec des intervalles entre elles. Plus à ce sujet plus tard.

En termes de rythme…

Les mélodies peuvent contenir une combinaison de notes courtes et longues ainsi que des silences. C’est ainsi que l’aspect rythmique des mélodies est créé. Les mélodies sont souvent écrites sur des accords, qui sont des combinaisons de notes jouées ensemble. La progression d’accords fournit une base harmonique que vous pouvez utiliser pour écrire une mélodie par-dessus.

Analysons un peu plus en détail la gamme :

La première note ou degré d’une gamme est appelée la tonique. Cette note est souvent également appelée la note d’origine car elle crée un point stable de résolution vers lequel revenir après que d’autres degrés ou notes ont été utilisés dans une mélodie.

Chacune des autres notes de la gamme crée un degré de tension qui veut revenir à la note tonique. Ainsi, une fois que la tonique est jouée, cela donne l’impression de revenir chez soi ou un soulagement de la tension.

Voici comment certains des autres degrés de la gamme se rapportent à la tonique et les effets qu’ils créent lorsqu’ils sont utilisés dans une mélodie :

– Le 2ème (surtonique) et le 7ème (sous-tonique) degré créent une tension qui doit être résolue.
– Le 3ème (médiant) et le 6ème (sous-médiant) degré créent un sentiment de mouvement en avant et d’élan.
– Le 4ème (sous-dominante) et le 5ème (dominante) degré créent également un sentiment de tension et d’instabilité qui appelle à la résolution, surtout le 5ème.

L’idée principale ici en termes de relation avec l’écriture de mélodie est que les différentes notes de la gamme créent chacune un effet différent chez l’auditeur. Expérimenter avec ces notes vous aidera à trouver la combinaison qui fonctionne pour créer le sentiment ou l’émotion que vous voulez avec votre mélodie.

Les différentes gammes et leurs effets :

Les différents modes et gammes peuvent évoquer différents sentiments ou émotions chez votre auditeur.Voici quelques-unes des gammes et des modes ainsi que les effets associés qu’ils ont tendance à avoir :

  • Gamme majeure : Joie, positivité et ouverture.
  • Gamme mineure : Tristesse, mélancolie et introspection.
  • Mode dorien : Chaleur et détente.
  • Mode mixolydien : Ambiance bluesy et décontractée.
  • Mode phrygien : Mystère et irréalité.
  • Mode lydien : Rêverie et éthéréité.
  • Mode locrien : Dissonance et tension.

Ces effets ne sont en aucun cas absolus car différentes personnes réagiront de différentes manières. Voyez-les simplement comme un guide approximatif ou un point de départ pour votre écriture de mélodie et expérimentez pour découvrir ce qui fonctionne le mieux pour obtenir le résultat souhaité.

La forme de votre mélodie :

Les notes de votre ligne mélodique peuvent rester les mêmes ou monter et descendre. La ligne ainsi créée peut être appelée la forme de votre mélodie. La forme de la courbe à un moment donné affectera l’humeur et l’émotion que la mélodie évoque.

Différentes parties de votre courbe peuvent inclure :

  • Ascendante : Des notes séquentielles dans votre mélodie qui montent en hauteur et créent un sentiment d’excitation et       d’énergie.
  • Descendante : Des notes séquentielles qui descendent en hauteur et créent un sentiment de calme et de tranquillité.
  • Ondulante : Des notes séquentielles qui montent et descendent en hauteur et créent un sentiment d’intérêt et de mouvement.
  • Irrégulière : Des notes séquentielles qui comportent beaucoup de sauts et de bonds en hauteur et créent un sentiment de tension ou de drame.
  • Répétitive : Des notes séquentielles qui restent à la même hauteur et créent un sentiment de stabilité ou de familiarité.

Expérimenter avec différentes courbes mélodiques peut vous aider à créer le sentiment, l’ambiance ou l’émotion que vous souhaitez exprimer avec votre mélodie.

Utilisation des motifs :

Un motif peut être considéré comme une courte phrase ou une idée musicale qui est répétée sous des formes variées tout au long de votre mélodie. L’utilisation d’un motif peut vous aider à créer un sentiment d’unité et de familiarité pour l’auditeur.

Les motifs peuvent être composés de divers éléments musicaux, notamment des hauteurs, des rythmes et des timbres. Ils peuvent être aussi simples qu’une seule hauteur ou intervalle, ou ils peuvent être plus complexes, incorporant plusieurs hauteurs et rythmes.

Les motifs peuvent être créés à travers divers éléments tels que les hauteurs et les rythmes. Ces phrases plus courtes peuvent être considérées comme des blocs de construction que l’on peut utiliser pour construire des mélodies plus longues grâce à la répétition, à l’altération et à la combinaison avec d’autres motifs. L’utilisation des motifs est importante pour créer une cohésion dans vos mélodies.

Répétition :

La répétition est un autre élément important de la mélodie, car elle peut contribuer à créer un sentiment d’unité et de familiarité au sein d’une pièce de musique. Il existe de nombreuses façons d’utiliser la répétition dans une mélodie, notamment en répétant une hauteur ou un intervalle spécifique, en répétant une section de la mélodie ou en répétant toute la mélodie. La répétition peut être utilisée de différentes manières dans l’écriture de mélodie pour créer une cohésion et un sentiment de familiarité chez l’auditeur.

Voici quelques exemples de cela :

Répéter une hauteur ou un intervalle spécifique peut créer de la familiarité. Cela peut également créer une structure mélodique, surtout lorsqu’il est contrasté avec des phases moins répétitives. Répéter une phrase ou une section dans la mélodie peut également créer un sentiment de familiarité. La répétition est souvent utilisée en conjonction avec le contraste pour créer une structure mélodique.

Contraste :

Le contraste est un élément important de la mélodie, car il contribue à maintenir l’intérêt de l’auditeur et à ajouter de l’intérêt à la musique. Il existe de nombreuses façons de créer un contraste dans une mélodie, notamment en utilisant différentes hauteurs, rythmes, timbres et dynamiques. L’utilisation du contraste peut vous aider à créer des mélodies qui maintiennent l’attention de l’auditeur et l’intéressent.

Voici quelques exemples de la création de contraste dans vos mélodies :

Contraste entre les hauteurs élevées et basses. Le contraste peut également être obtenu en utilisant des intervalles dissonants et consonants. Le contraste peut être créé en utilisant des longueurs de notes différentes ou en introduisant de la syncope dans vos motifs rythmiques. L’utilisation de notes plus fortes et plus douces dans la mélodie peut également créer un contraste. Créer des phrases d’appel-réponse ou de question-réponse dans votre mélodie est une forme de contraste que nous examinerons ensuite.

Appel et réponse ou question et réponse :

L’appel et réponse ou la question et réponse est une technique utilisée dans l’écriture de mélodies qui crée une tension avec une phrase mélodique, puis crée une résolution avec une autre.

Un exemple de cela pourrait être de créer une phrase qui se termine par un degré de gamme dissonant qui appelle à une résolution (l’appel ou la question), puis de la suivre avec une autre phrase qui se résout en une note tonique (la réponse).

Questions courantes sur la façon de créer une mélodie :

Q : Comment trouver des idées de mélodies ?
R : Pour trouver des idées de mélodies, essayez d’improviser sur votre instrument ou dans votre DAW, expérimentez avec différentes gammes et modes, et écoutez de la musique qui vous inspire pour trouver de l’inspiration.

Il existe différentes techniques pour trouver des idées de mélodies :

  • – Vous pouvez adopter une approche libre en improvisant simplement sur un instrument ou dans votre DAW.
  • – Une autre approche consiste à vous limiter à utiliser uniquement des notes dans une gamme ou un mode spécifique.
  • – Les idées de mélodies peuvent également être trouvées en écoutant une variété de chansons ou de pistes différentes.
  • – Les logiciels de génération de mélodies peuvent également être utilisés pour créer des idées mélodiques. Voir ci-dessous pour plus d’informations à ce sujet.

Q : Comment puis-je créer un sens de structure et de forme dans mes mélodies ?
R : Des techniques telles que l’utilisation de la répétition, du contraste et de la question-réponse sont toutes de bonnes façons de créer une structure au sein de vos mélodies.

Q : Comment puis-je rendre mes mélodies harmoniquement agréables ?
R : Les mélodies peuvent être rendues harmoniquement agréables en utilisant une gamme ou un mode qui fonctionne avec vos accords et en prêtant attention à la relation harmonique entre vos accords et les notes de vos mélodies lorsque vous les écrivez.

Q : Comment puis-je ajouter de l’expression à mes mélodies ?
R : Des techniques telles que l’utilisation de la flexion de hauteur, du vibrato et la variation de la dynamique peuvent toutes contribuer à rendre les mélodies plus expressives.

Q : Comment utiliser des motifs lors de l’écriture de mélodies ?
R : Commencez par créer un ou quelques motifs ou courtes phrases de notes, puis combinez-les et répétez-les de différentes manières comme des blocs de construction pour créer vos mélodies plus longues.

Q : Comment puis-je créer des mélodies uniques et originales ?

R : Improvisez et expérimentez avec différentes gammes et modes, et écoutez une variété de types de musique différents comme référence pour l’inspiration.
Des randomiseurs et d’autres types de logiciels de manipulation audio peuvent également être utiles pour créer des mélodies uniques.

1. Choisissez un instrument ou une source sonore pour écrire votre mélodie.
Vous pouvez bien sûr écrire votre mélodie sur un instrument comme une guitare ou un piano si vous savez jouer et avez votre instrument sous la main. Beaucoup de producteurs préfèrent commencer avec un plugin de piano basique, puis le remplacer par d’autres sons plus tard dans le processus de production. C’est entièrement à vous de décider. Donc, si vous voulez commencer avec un preset de synthé ou d’échantillonneur parce que cela vous inspire pendant l’écriture, allez-y.

  1. Choisissez une tonalité pour composer votre mélodie. Les différentes tonalités évoqueront différentes émotions. C’est quelque chose que vous apprendrez davantage en analysant différentes chansons et styles musicaux.

La raison pour laquelle vous souhaitez sélectionner une tonalité dès le départ est que, non seulement vous définirez l’ambiance générale, mais cela guidera également vos progressions d’accords et l’écriture de votre mélodie en fournissant des paramètres à respecter. Ainsi, considérez votre tonalité comme un cadre pour structurer vos mélodies.

3. Commencez à expérimenter avec les notes.
Maintenant, vous pouvez commencer à jouer avec différentes mélodies. Amusez-vous simplement avec et ne vous inquiétez pas trop que la mélodie soit « correcte » de quelque manière que ce soit. C’est l’un de ces endroits où si cela sonne bien, c’est bon.

Utilisez votre contrôleur MIDI si vous en avez un ou dessinez simplement les notes dans l’éditeur de piano roll de votre DAW.

Essayez différentes échelles ou modes qui fonctionnent avec votre tonalité et laissez votre expérimentation s’en donner à cœur joie. Laissez place aux heureux accidents et laissez-vous simplement porter par le courant.
Votre objectif principal ici est simplement de créer une séquence de notes qui fonctionnent bien ensemble et créent un mouvement que vous aimez.

4. Développez l’aspect rythmique de votre mélodie.
La hauteur des notes que nous avons mentionnée précédemment est un aspect de ce qui fait une mélodie. Si vous voulez savoir comment rendre une mélodie géniale, vous devez également vous concentrer sur le rythme de vos notes. Jouez donc avec différentes longueurs de notes et le timing de vos notes pour créer un rythme qui convient à la piste ou à la chanson que vous écrivez.
La combinaison de ces différentes longueurs de notes et de silences crée le rythme de votre mélodie.

5. N’oubliez pas d’utiliser les dynamiques.
Bien que la hauteur et le rythme soient les aspects les plus importants d’une mélodie, l’intensité sonore de chaque note, également appelée dynamique, peut faire une différence dans le son de votre mélodie. Expérimentez en rendant certaines notes plus fortes pour les mettre en évidence et d’autres plus douces pour créer un flux qui rend la mélodie plus intéressante.

6. Ajoutez de l’expression.
Les grands instrumentistes ont la capacité de jouer une mélodie de différentes manières. Mêmes notes, même rythme, juste différentes expressions. Cela peut être réalisé de nombreuses façons dans votre DAW avec des instruments virtuels et des synthétiseurs. Les deux principales méthodes sont l’utilisation de l’automatisation et des effets audio.

Certains instruments virtuels intègrent déjà de l’expression. Par exemple, si vous augmentez la vélocité d’une note, elle peut sonner différemment par rapport à une note avec une vélocité plus faible. Jouer avec l’automatisation ou la randomisation des paramètres de votre patch synthé vous aidera également à créer une mélodie plus expressive.

Vous pouvez également utiliser des effets comme le vibrato automatisé et le bend de hauteur de manière subtile à certains endroits pour créer des lignes mélodiques plus expressives.

7. N’oubliez pas d’utiliser la répétition.
La répétition est cruciale pour une bonne écriture mélodique. Que ce soit un motif entier qui se répète ou simplement deux ou trois notes identiques qui se suivent. Intégrez la répétition dans vos mélodies pour les rendre plus mémorables.

8. Expérimentez avec la plage de notes.
Les grandes mélodies intègrent souvent des sauts, parfois même dans différentes octaves. Ainsi, bien que vous souhaitiez maintenir la plupart des notes de votre mélodie à des intervalles proches les unes des autres, il ne fait pas de mal d’ajouter parfois une note ou deux dans une plage de notes différente à votre ligne mélodique.

9. Essayez-vous à l’art du contrepoint.
Cela signifie simplement écrire plus d’une ligne mélodique et les faire jouer simultanément. Les harmonies et les appels et réponses créés par deux lignes produiront souvent un effet beaucoup plus agréable, impossible à obtenir avec une seule ligne mélodique.

10. Continuez à perfectionner.
Ne vous contentez pas du premier jet. Il se peut que la mélodie fonctionne mieux dans une clé différente. Un simple changement de note ou de longueur de note peut faire toute la différence pour votre mélodie. Il en va de même pour modifier la structure rythmique de votre ligne mélodique.

11. Apprenez et utilisez les concepts de base de la théorie musicale pour améliorer votre écriture mélodique.
Vous n’avez pas besoin d’apprendre la théorie musicale pour savoir comment créer une mélodie qui fonctionne. Cependant, une connaissance de base de certains concepts de la théorie musicale tels que les gammes, les modes et la théorie harmonique peut beaucoup vous aider à obtenir les résultats souhaités plus rapidement.

Conclusion:

Cette publication vise à fournir une introduction brève à l’art de l’écriture mélodique pour les producteurs débutants.

Bien que l’écriture de mélodies ne soit pas une science exacte, vous pouvez probablement imaginer qu’il existe de nombreuses petites astuces et méthodes qui contribuent au fait que certaines mélodies se démarquent comme étant exceptionnelles.
Bien que l’apprentissage de la théorie derrière ce qui rend les grandes mélodies fonctionnelles puisse aider, une grande partie de l’habileté vient de l’écriture du plus grand nombre de mélodies possible.

Si cet article vous intéresse, n’hésitez pas à jeter un œil à mes autres articles qui parlent de composition de mélodie en cliquant ici.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires