Quelle différence entre clipper et limiter?

A quel moment faut-il choisir plutôt un clipper ou un limiter durant votre mixage? C’est ce que je vous propose de voir dans cet article. J’ai volontairement été droit à l’essentiel.

Rappelons rapidement à quoi servent ces deux outils.

Le limiter

Basiquement, un limiter est un compresseur ajusté avec un ratio de compression très fort. Son but premier est d’empêcher que le moindre peak d’un son ne dépasse un certain seuil défini (treshold). Il est souvent utiliser pour rehausser le volume générale d’une production tout en s’assurant de ne pas dépasser le 0db et sans générer de distorsion sur le morceau.

Son avantage premier, c’est d’être relativement transparent, étant donné que les peaks qui passent le seuil ne seront pas “tronqué” mais atténué. Je dis relativement car évidemment, si vous augmentez fortement le gain vous allez forcément entendre son effet, mais disons qu’au contraire du clipper, il ne génère pas de distorsion dans le signal.

Voici comment on peut représenter visuellement l’effet d’un limiter sur le son.

Quand utiliser un limiter ?

Il sera utile chaque fois que vous désirez réduire la dynamique d’un son, ou augmenter son volume général, tout en vous assurant de dénaturer le moins possible le signal. Par exemple lors du mastering d’une production, ou pour atténuer les variations de volumes sur un sample ou un instrument.

Le clipper

Le clipper fonctionne de la même façon que le limiter, en cela qu’il va impacter les peaks qui dépassent un certain seuil défini, à la différence prêt qu’il va traiter différemment ces peaks. Plutôt que de simplement les atténuer, il va les “tronquer”. Ceci va avoir pour effet de générer plus ou moins de distorsion dans le signal.

Voici comment on peut représenter visuellement l’effet d’un clipper (hard-clipper) sur le son.

Quand utiliser un clipper ?

Le clipper sera utile quand vous souhaitez rendre des éléments de rythme plus présent voir plus agressifs car comme nous venons de le voir, cette façon de traiter le signal fera apparaitre de nouvelles harmoniques dans le son.

Hard clipper ou soft clipper ?

Il existe deux types de clippers. Le hard clipper et le soft clipper. La différence entre les deux, c’est que le hard clipper tronque le signal dés qu’il franchit le seuil défini, alors que le soft clipper va venir l’impacter plus progressivement. Le résultat sera une colorisation un peu plus prononcée avec le hard par rapport au soft.

En conclusion

Si vous cherchez la transparence, optez sans hésiter pour l’utilisation d’un limiter. Si au contraire vous souhaitez ajouter un peu de texture sur une sonorité pour la rendre plus agressive ou percutante, optez pour un clipper (soft ou hard, à tester selon vos envies).

Discord

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments