Comment ajouter du groove à vos mélodies

Comment créer des mélodies qui sonnent vrai

Quand on compense sur ordinateur, quelques soit le daw qu’on utilise, la question du groove est cruciale. En effet, bien que nos logiciels de composition soient pratique et bien pensé, ils nous font parfois prendre des racourcis qui, si on y prete pas attention, peuvent nuire à la musique qu’on produit.

En effet, quand on coche des cases sur un piano roll, il faut garder a l’esprit que le placement des notes va être “parfaitement” calé dans les temps. Tellement parfaitement calé qu’en fait, aucun humain ne peut jouer comme ca. C’est robotique, ultra précis, froid;

C’est dans ce contexte que j’aimerais vous donner quelques conseils pour vous aider à composer des mélodies qui groovent et qui sonnent “vrais”.

On entend souvent passer des informations un peu réductrice sur comment ajouter du groove sur une pattern de hats ou de mélodies.

Par exemple “Il suffit d’ouvrir le potard shift pour décaler tout les hats un peu” ou “Il suffit de réduire le volume d’une note sur deux”. (1)

En fait, cela n’aura qu’un impact mineur sur le groove, car la démarche reste “trop parfaite”.

Je vous recommande quelques choses d’un peu plus sophistiqué pour s’écarté radicalement de l’aspect synthétique de vos mélodies :

01. Désactiver l’aimantation sur la grille (placement sur NONE)

02. Selectionner des groupes de notes (soit en laissant CTRL enfoncé, soit en cliquant directement une note du clavier pour selectionner toute la ligne)

03. Appliquer de léger déplacement aux groupes selectionné

04. Appliquer de legere correction de volume aux groupes selectionné (Il est tout a fait possible de faire appel a l’outils Randomizer pour ca, mais je vous recommande d’ajuster manuelement derriere car il ne pourra pas deviner quels notes doivent être mise en avant ou pas dans votre mélodie)

05. Repeter l’operation sur plusieurs groupes.

06. Apporter un soin tout particulier a la longueur de vos notes. Si elles font toute la même durée, on retombe dans le coté robotique artificiels. Sachez que le fait de racourcir legerement la longueur d’une note peut changer beaucoup de chose. Cela peut par exemple permettre de mettre plus en valeur la note suivante qui gagnera parfois en énergie grace à ce micro silence qui la précédera.

Voici un exemple de mélodie sans aucun groove, qui sonnera artificelle, froide :

Voici la même mélodie avec les quelques ajustement dont je vous ai parlé :

Ici par contre, tout a été ajusté “a la main”. Certains notes sont légerement décalée sur la grille. Tout les volumes sont légerement différents, avec certaines notes mises plus en avant que d’autres. La longueur des notes a elle aussi été ajustée au cas par cas. Il en résulte une mélodie qui sonne beaucoup plus “organique et naturelle” que sa version de base.

Le fait que certaines notes seront “parfaitement calé dans les temps” alors que d’autres légerement décalée, va créer un vrai groove.

Et c’est justement la raison pour laquelle je vous expliquais que les 2 vérités un peu simpliste vues plus haut (1), ne fonctionnent pas vraiment ou en tout cas, on peut mieux faire.

Si vous êtes habitué à tout bosser sur une grille aimantée, vous allez litéralement découvrir un nouveau monde. Des placements qu’il faudra apprendre à maitriser, mais vos mélodies prendront alors une dimension qu’elles n’auront jamais eue jusqu’a présent, celle du réalisme!

guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires