Comment composer des mélodies efficaces ?

Salut à tous. Aujourd’hui j’aimerais discuter avec vous de la composition de mélodie. C’est évidement un sujet trop vaste pour être résumé à un article de blog, mais j’aimerais néanmoins partager avec vous quelques idées, en espérant qu’elles vous soient utiles.

Le piège du piano roll
Lorsque l’on compose sur un logiciel, sans avoir jamais joué d’un instrument, il y a un première piège dans lequel on peut tomber rapidement. C’est celui d’utiliser n’importe comment les sonorités, voir même de leur faire jouer quelques choses qui seraient en réalité impossible à jouer avec cet instrument.

Comme vous vous en doutez, on utilise pas une trompette de la même façon qu’un piano. On utilise pas un harmonica de la même façon qu’un violon. Alors même si en art tout est permis, en utilisant les sonorités de manière un peu générique, vous passerez probablement à côté de leur plein potentiel. Le meilleur conseil que je pourrais vous donner, c’est d’aller écouter quelques morceaux qui contiennent l’instrument que vous souhaitez utiliser, afin de prendre connaissance de quelques exemples, avant de vous même l’intégrer dans votre composition.

Il arrive aussi parfois que l’on fasse jouer à un instrument quelques choses de strictement impossible. Je pense notamment aux mélodies de clavier, appuyée sur plusieurs octaves et Hyper chargée de notes. Dans l’absolu encore une fois, ça n’est pas interdit. Mais je pense que si vous utilisez des sonorités d’instrument réaliste, il peut s’avérer utile de veuillez à lui faire jouer quelques choses qui soit également réaliste.

J’ai abordé ce sujet dans cette vidéo :

Votre morceau y gagnera en réalisme.

Ensuite, je vous encourage à porter une attention particulière aux placements rythmiques des notes qui constituent votre mélodie. Il m’arrive souvent de voir que les beatmakers délaissent ce point lorsqu’ils composent. Beaucoup se contentent de plaquer des notes qui durent toutes exactement la même durée, située soit sur les temps soit sur les contres temps. Pourquoi pas, mais si vous le faites systématiquement, sachez que vous passez à côté de tout ce que peut être la musique.

Avez vous déjà essayé de désactiver la grille de votre piano roll ? Cette infinité de placement qui s’offre maintenant à vous peut vous inspirer, vous inciter à intégrer des vibes un peu différente dans vos productions.

Il peut également être intéressant de trouver une mélodie en chantonnant des airs, avant de finalement la concrétiser sur votre piano roll.

Le fait de composer à la souris peut très rapidement s’avérer être un handicap pour la créativité, car au fond ce n’est pas très amusant. Essayez de rendre votre processus créatif aussi stimulant que possible. Changez, bougez, frappez dans vos mains lorsque vous composez ! L’énergie dans laquelle vous vous trouvez se ressentira inévitablement dans votre musique ! Et vos choix seront probablement plus pertinent.

Il y a un côté trop intellectuel dans le fait de composer sans bouger, avec juste une souris dans la main. La musique créer de cette manière manque parfois d’âme, de mouvement, de folie, d’un coté organique!

Dans la mesure du possible, essayez de considérer votre ordinateur comme un outils qui sert à concrétiser des idées qui viennent de votre cerveau, et non comme un outils qui sert a créer de la musique mathématique.

Discord

guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires